Contestation de la vente du chemin de la Tour en Clayes

   photo-groupe

Les membres des associations de défense de l’environnement de Clayes (Terre de Clayes) et Saint Gilles (S.G.N.E.) , se mobilisent pour rappeler leur attachement au maintien du très beau chemin creux qui relie la Lande Pilard à la Tour comme liaison piétonne entre leurs communes respectives ; ce dimanche 30 mars après midi, ils sont rejoints par les randonneurs de Pleumeleuc , Romillé et Pacé ; ils étaient quatre vingt dix randonneurs venus affronter les intempéries pour découvrir l’objet du litige et signer une pétition pour soutenir une demande auprès du tribunal administratif en vue d’annuler la procédure en cours.

On pourrait contester la validité d’une enquête publique tenue discrètement entre le 14 et le 28 février 2008 sans affichage sur place ( ?)

La municipalité de Clayes, pour justifier le bien fondé de son projet d’aliénation a donné comme argument que ce chemin était sans débouché, ce qui est contraire à la vérité puisque c’est un chemin dont l’existence permet la liaison entre Saint Gilles et Clayes. (NB : il est actuellement matériellement interrompu par la traversée sur 50 m de la prairie de M. Ménard qui est acheteur en cas de privatisation mais n’était pas opposé au passage des randonneurs…)

Un autre chemin relie la Lande Pilard à Bel Air : il permet de regagner Clayes par un autre itinéraire et de faire une boucle qui rend la promenade d’autant plus agréable. Dans l’avenir, ce chemin sera emprunté par des promeneurs de plus en plus nombreux (le papy boom arrive !) à pratiquer un loisir de proximité, sain, bon marché et non polluant : comment ne pas aller dans le sens du développement durable ?

contestation-chemin-clayes-3contestation-chemin-clayes-2contestation-chemin-clayes-4

Et 3 ans plus tard…